Kaïjaha est une jeune femme de la ville de Nam. Sa famille vient d’une lignée simple, d’artisans et de marchands. Je me souviens de notre première rencontre à Santa, lors d’un colloque sur les premières existences primitives ayant eu accès au plan énergétique. Ce qui m’a frappé le plus en elle, c’est sa présence physique, magnétique, la simplicité de son regard clair, poser et bienveillant. Plutôt de nature introspective et très féminine, ces gestes étaient lents, elle regardait sans regarder. Elle buvait un thé, assise au bord d’une baie vitrée, la lumière était douce, je me souviens mettre retourner pour lui dire bonjour , lui demandant si je pouvais m’asseoir à côté d’elle. Elle me prit la main, comme pour me respirer, mon corps frissonna et je sut de suite que le début de notre rencontre serait pour moi une véritable histoire.

Puis arriva tout ses petits détails, une mascotte de manga souriant sur son t-shirt, ses cheveux attachés à l’aide de couleurs, légèrement maquillés et parfumés, ses ongles colorés avec discrétion et finesse, les coutures de son jean blanches, dessinant ses jambes. Habillée simplement pourtant, mais avec un goût et une harmonie du détail impressionnante.