Nakit Go est une cité moderne, situer dans l’hémisphère nord de la planète Zahia, belle et fine, son architecture est comme dentelles. Plus en profondeur, la particularité de cette cité se situe dans son avancée sociale et spirituelle. Bien d’autres espèces viennent y trouver exemple et richesse culturelle ; elle l’incarne vraiment, certain la surnome, la Grace du désert fleurie. J’ai fait partie de ses quelques voyageurs étudiants, j’y ai passé 4 ans à l’école de GreenWish, où j’ai approfondi la géométrie et la géobiologie, et tout ce qui tourne aux sciences subtile. J’ai fini mes études en Métalépto des anciennes civilisations, encadré par le chercheur Bergui Moor. Étant moi-même à la base, un être pas très évolué, j’ai quand même réussi à obtenir un passe d’étude dans cette cité à laquelle j’ai pu personnellement développer et acquérir des états et souplesse d’être. Sans ce bain de facilité, je n’aurais jamais eu la chance d’acquérir autant de vie en si peu de temps. Cette cité respire l’harmonie, la beauté, la paix, elle est dynamique et calme à la fois. Elle sais également se montrer ferme et solide dans certains moments. La première chose qui « choque » en arrivant la 1ere fois, est la gentillesse de ses habitants, ils sont tout simplement un cadeau que je n’ai jamais retrouvé ailleurs, propice à l’échange, à la tolérance. Suite à plus d’un an d’étude, je suis revenu dans ma localité terrestre, en vacance dans ma famille, et la première chose que je me suis dit :  non, mais c’est pas possible !!!! Comment j’ai fait pour grandir dans un merdier pareil ! !!! Désolé, mais en effet, c’est vraiment du vécu !
Il y a une réelle douceur dans l’atmosphère de cette cité, dans l’attitude des gens, et même dans son climat. Ces années d’études on été extrêmement salvateur, non pas pour son savoir, mais surtout pour toutes ses valeurs d’état d’être, qui sont devenus une base solide dans ma vie. Cela à continuer, une fois reparti, pour aller travailler dans d’autres mondes, de toujours incarner ses valeurs, et la joie de mon être de tous les jours dans mes activités professionnel. Bien que croyant aller plutôt bien, , actuellement, je révises encore toutes mes croyances du passé, plongeant dans les limbe, les profondeurs de mon inconscient. A force de travail et de répétitions, peut’être, arriverais-je a me libérer des mes conditions et souffrances.

Je dois beaucoup à cette cité et à ces gens et je les remercie infiniment pour leur accueil, à toujours dans mon cœur.